L’annuaire Dutin 2017 est enfin paru

Avec près de six mois de retard par rapport à l’an dernier, l’annuaire Dutin de la brasserie française vient enfin d’être publié. Il a donc fallu l’attendre, mais il est vrai qu’il pèse son poids, et pas seulement sur la balance : il fait 1160 g, et surtout compte 1320 pages, sans compter une annexe de 52 pages recensant toutes les marques françaises. Pour mémoire, l’édition 2016 ne comptait « que » 848 pages… Dans sa présentation, Robert Dutin précise qu’il n’était techniquement pas possible d’aller au-delà de cette pagination (d’où l’annexe) et encore en utilisant un papier particulièrement mince. Il recense avec toutes ses rubriques habituelles 1024 brasseries en France à la mi-2017, soit un chiffre un peu plus bas que celui qui circule depuis quelques mois. Mais le Dutin fait autorité en la matière, car il est particulièrement rigoureux dans ses critères pour retenir les brasseries pouvant y figurer, éliminant les fantomatiques ou les éphémères. Outre ce recensement, le Dutin est incontournable pour son analyse du marché, car il essaie de s’appuyer sur de vrais critères, et non les données plus ou moins approximatives fournies par les brasseries, qui mélangent les chiffres des ventes, des stocks, des exportations ou encore des MDD, soit une marge d’erreur de plus ou moins 5 %… ce qui est tout de même beaucoup. Avec prudence, Robert Dutin estime que les brasseries de moins de 100 000 hl représentent à la mi 2017 5,2 % du marché français, enregistrant en un an une progression de 22,86 %, contre 3,9 % pour les majors.

Comme l’annonce Robert Dutin, cette édition sera la dernière dans le genre. Après neuf ans de labeur, l’âge et des problèmes de santé l’obligent à passer la main à un repreneur… qui n’est pas encore connu à l’heure actuelle. Il y aura sans aucun doute une édition 2018, mais sous forme très différente, ne serait-ce que par l’absence d’illustrations qui ne pourront plus y figurer faute de place.

Mais l’important est que son Annuaire perdure, car pour toute la profession de la bière (y compris le malt et le houblon) il est unique et indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *