Trois déclinaisons pour la Bière de Paris

Point d’orgue de l’opération initiée l’an dernier par la Mairie de Paris et Brasseurs de France, la Bière de Paris a été présentée à la Cave à Bulles de Simon Thillou à la presse ce jeudi midi, en présence de plusieurs brasseurs de la capitale et d’Ile-de-France. La, ou plutôt les Bières de Paris car le brasseur Pierre Brabant en a finalement élaboré trois, à partir de l’orge récoltée au Bois de Vincennes et maltée à l’IFBM. En utilisant la même levure, il a pu, sur les six brassins confectionnés en novembre dernier, obtenir ces déclinaisons en variant les houblons, fournis d’une part par les plantations faites au Bois de Vincennes, et par ceux provenant de Parisculteurs. Il y en avait au total près d’une dizaine, qui ont permis au brasseur de créer une version assez douce, bien céréalière avec du moelleux et de la rondeur, et deux autres nettement plus marquées par l’amertume houblonnée, mais dans des tonalités différentes, l’une plus sèche, l’autre avec quelques notes d’agrumes. 1 600 bouteilles au total ont été produites, réparties entre la Mairie et Brasseurs de France mais ne seront pas mises en vente. Donc, pour pouvoir les découvrir, mieux vaut être sur les listes d’invitation de ces deux organismes. Et c’est une opération qui ne sera pas renouvelée, en tout cas pas cette année.

François Loos, président de Brasseurs de France, avec le brasseur Pierre Brabant, Eugénie Mai-Thé (Frogbeer) et Simon Thillou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *