Grimbergen découvre le gruyt !

Appelée « Héritage de l’Abbaye », la nouvelle Grimbergen (8,5 % d’alc.vol.) affirme tirer sa composition des anciennes recettes des moines de ce monastère belge, qui ont tout de même arrêté de brasser en 1797. Elle fait référence au gruyt, ce mélange d’épices et d’herbes remontant au Moyen Age, dont la composition exacte et les proportions entre les différents ingrédients restent encore aujourd’hui très mal connues. Affirmant sans ambages qu’il était utilisé à la place du houblon – ce qui est totalement inexact, de plus en plus de travaux ont prouvé que cette plante était connue au moins dès le 9ème siècle par les brasseurs de l’époque – Grimbergen en rajoute encore dans l’approximatif en ce qui concerne la composition de cette Héritage, puisque s’y trouvent des extraits de plantes (non précisées), de la sauge… et tout de même un peu de houblon en extrait (histoire de satisfaire aux exigences de la législation sur la bière). Mais l’ingrédient le plus bizarre est le cubèbe, appelé aussi poivre à queue. Originaire d’Indonésie, cette plante n’a été connue en Europe que par les marchands arabes, et surtout a pratiquement disparu entre le 15ème et le 19ème siècle, supplantée par le poivre noir. On voit mal comment les moines de Grimbergen auraient pu en faire pousser dans leurs jardins…

Le plus triste de cette histoire, c’est que cette Grimbergen est bien agréable, avec des notes herbacées et épicées plutôt originales et bien en accord avec les malts utilisés. Alors, pourquoi l’affubler d’un tel baratin, alors qu’elle suffit amplement par elle-même ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.