Heineken mise sur le Blade

Système de tirage pression utilisant des mini-fûts de 8 litres, le Blade conçu par Heineken est destiné au marché hors-domicile (cafés-restaurants) qui ne peut s’équiper d’une installation classique. Pour soutenir son développement, Heineken Entreprise a décidé d’investir 5,5 millions d’euros sur deux ans pour créer une ligne de conditionnement spécifique dans son usine de Mons-en-Baroeul (Nord). Cet investissement devrait entraîner la création d’une dizaine d’emplois d’ici à 2019.  La nouvelle ligne de conditionnement sera dotée d’une technologie inédite dans les brasseries HEINEKEN en France consistant à souffler sur place une préforme en PET pour la transformer en fût de 8 litres. Elle permettra l’enfutage dès 2019 des références de bières pression disponibles sur The Blade, à une cadence de 270 fûts par heure. Sont actuellement disponibles pour le Blade les marques Heineken, Affligem, Birra Moretti, Edelweiss et Desperados.

Mons-en-Baroeul est le site de production le plus important d’Heineken en France, employant environ 300 personnes pour produire plus de 130 références pour un total de 3,5 millions d’hl par an. En février, Heineken avait déjà annoncé que ce site bénéficierait de 8,3 millions d’euros d’investissements en 2018 pour augmenter la capacité de production et améliorer la sécurité et la performance environnementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.