Soirée craft à l’ambassade américaine

Bob Pease, président de la Brewers Association, et Jamie McCourt, ambassadrice des Etats-Unis en France.

Pour la première fois, Jamie McCourt, ambassadrice des Etats-Unis à Paris, a célébré les bières craft lors d’un dîner officiel en l’honneur de la Brewers Association (BA) et de son président Bob Pease. De plus, ce dîner a permis de mettre en valeur les accords entre bière et mets lors d’un menu élaboré par Adam Duyle, le chef de BA, et réalisé par Edward Delling-Williams, du restaurant Le Grand Bain à Paris. Le clou en aura été (à mon avis) le lapin braisé aux lentilles, bien relevé par de l’ail sauvage, et qui a trouvé un superbe répondant avec le porter crémeux de la brasserie Port City en Virginie. Remarquable également le carpaccio de céleri associé à la Kolsch Seafarer de Three Weavers (Inglewood, Californie) dont la fine amertume a été boostée par le fumé du céleri préparé en croûte de sel. Pour la truite fumée (d’une grande qualité) et sa crème fraîche, la Tropical Torpedo de Sierra Nevada (Californie) m’a un peu étonné tout de même avec ses notes d’agrumes et de fruits exotiques, mais au final, le mariage était plutôt réussi. Quant au dessert (pas de fromage ni de pain à l’ambassade, apparemment), la mousse de chocolat blanc était accompagnée de bâtonnets de rhubarbe hyper acides et durs comme du bois que la bière de blé à l’ananas de la brasserie Maui (Hawaï) a tout de même réussi à faire passer.

Outre les quatre dirigeants des brasseries dont les bières étaient présentées à ce dîner, étaient invités de nombreux spécialistes – à des degrés divers – de la bière en France, mais je n’en citerai aucun, histoire de ne me fâcher avec personne. Cette forte délégation des brasseries crafts américaines était à Paris pour participer au salon Planète Bière, dont les organisateurs Philippe Jugé et Franck Poncelet méritent un grand coup de chapeau pour avoir su la faire venir à Paris. Il est vrai aussi que la Brewers Association veut développer les exportations des bières de ses membres en France, car elles sont encore quasiment anecdotiques. Or, les craft brewers des Etats-Unis entendent bien profiter de l’engouement actuel pour les bières artisanales dans l’Hexagone, et pas seulement pour servir de modèle à imiter par les brasseurs français.

Le lapin braisé aux lentilles servi avec le porter de Port City Brewing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.