Pluie de médailles sur le France Bière Challenge

La brasserie Cap d’Ona, révélation Fermentis de l’année.

91 médailles, dont 30 en or, 29 en argent et 32 en bronze, sans oublier 10 certificats d’excellence : la deuxième édition du France Bière Challenge a révélé de nouveaux talents, tout en en confirmant aussi des valeurs sûres.  A l’image du prix Fermentis de l’année, attribué à Cap d’Ona (Argelès) pour son Barley Wine Mystère. Car cette brasserie créée il y a vingt ans par Gregor Engler et Elodie Pujol accumule les récompenses depuis plusieurs années. Cinq autres finalistes, qui ont obtenu les meilleures notes, toutes catégories de styles confondues, ont été à nouveau jugées par six juges. Il s’agit de :

  • Bacotte à Chartrettes (Seine-et-Marne) pour la Mousse de Bleau brune et bio.
  • Brasserie Stéphanoise à Saint-Etienne (Loire) pour l’Ebariole fumée.
  • Meteor à Hochfelden (Bas-Rhin) pour la Wendelinus Blonde.
  • Gallia à Pantin (Seine-Saint-Denis) pour la Corde Sensible, imperial stout affiné en fût de whisky breton.
  • Bos à Bourges (Loir-et-Cher) pour la Crécelle Brune.

Organisé par Becomev, déjà créateur de concours similaires en Belgique et aux Pays-Bas, le France Bière Challenge est réalisé en France par Elisabeth Pierre et Hervé Loux, qu’on ne présente plus. 45 jurés français et étrangers ont eu deux jours pour déguster 480 bières présentées par 130 brasseries françaises, et réparties en 35 catégories différentes. Ce qui fait un peu moins de 11 bières par juré, ce qui est déjà beaucoup, mais certains d’entre eux m’ont affirmé en avoir dégusté plus d’une vingtaine, ce qui est franchement trop !

Les dégustations s’étaient déroulées les 28 et 29 mars à l’école hôtelière Sainte Thérèse, très impliquée dans l’organisation, puisque 30 élèves en apprentissage de service en sale et de cuisine ont servi les 45 jurés pour les dégustation et préparé les déjeuners qui ont suivi.

Proclamé lors du salon Planète BIère, le palmarès complet est disponible sur le site : http://francebierechallenge.fr/resultats/

Les six finalistes du concours (Photos Benjamin Biasuz).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.