Du cashmere dans la Triple Hop

Grâce à la célèbre bière belge, on apprend que le cashmere n’est pas seulement ce réputé tissu à base des poils fins de chèvres de l’Himalaya, mais aussi un houblon récent venu des Etats-Unis, fruit du croisement entre le cascade et le northern brewer. C’est lui qui a été choisi pour la nouvelle édition de la Duvel Triple Hop (9,5 % d’alc.vol) qui, depuis plusieurs années maintenant, est un brassin éphémère qui associe un troisième houblon à ceux de base de Duvel, les saaz-saaz et styrian golding. De quoi donner, à la dégustation, un nez d’une belle fraîcheur, marqué par les agrumes et les fruits tropicaux. En bouche, on retrouve  le citron (vert surtout), le melon, la pêche et un soupçon de noix de coco, avec une franche amertume unifiant le tout. Avec une finale bien désaltérante, c’est bien la Belgian IPA qu’annonce l’étiquette, même si on retrouve la puissance maltée de la Duvel classique. Ne manque plus que l’indice IBU pour être complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.