Tracasseries pour Une Petite Mousse

Bien connue pour sa vente de bières en ligne, mais aussi pour sa brasserie grenobloise, « Une Petite Mousse » vient de faire part des tracasseries dont elle a fait l’objet cet été. Car Facebook l’oblige à arrêter sa page, qui existe depuis cinq ans et qui compte plus de 54 000 amis. Selon l’entreprise, elle distribuerait trop de cadeaux sans faire assez de publicité (payante bien sûr) sur le site. Aussi, elle abandonne la page « Box Craft Beer Geek » pour cette rentrée, et en crée une nouvelle, intitulée « Une Petite Mousse – La Box » en espérant que le maximum d’amis la suivront.

Autre souci : il y a un an, Une Petite Mousse avait présenté une nouvelle recette, de style Brut IPA, une bière sèche, très peu sucrée et bien pétillante, en expliquant que cette bière était proche d’un champagne. De quoi faire réagir plus que vigoureusement le comité de défense de l’appellation champenoise, avec avertissement et menaces de poursuites judiciaires. Le délit ? Ces textes participeraient « insidieusement au détournement et surtout à l’affaiblissement de la notoriété de l’appellation Champagne ». On croit rêver ! Que les champenois se démarquent et se protègent des autres vins mousseux et pétillants en leur interdisant de parler de champagne ou de méthode champenoise, on peut comprendre. Mais quand il s’agit de bière, cela devient ubuesque et surtout inacceptable… De quoi m’interdire d’écrire le mot « champ…. » dans les mois à venir.

1 Commentaire

  1. Mathieu la bouquine

    Et Douai mon Gilbert, j’en suis a mon troisième recommandé du civc (comité interprofessionnel des vins de champagne) pour utilisation du nom de MA région !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.