Le SNBI pour un code des usages de la bière

Dans une lettre ouverte au président de Brasseurs de France, Jean-François Drouhin, président du SNBI souhaite que soit mis en chantier un code des usages de la bière française, car, selon lui, « l’essor du marché de la bière voit apparaitre de nouveaux produits dont la dénomination n’est couverte par aucune réglementation« . Pour le Syndicat National des Brasseurs Indépendants, « le décret actuel empêche notamment certains brasseurs de pouvoir produire en toute légalité certains styles. Par ailleurs, le consommateur lui-même est perdu face à ces nombreuses appellations moins connues.
Enfin, ce flou juridique laisse craindre l’arrivée sur le marché de produits revendiquant ces appellations sans avoir respecté les méthodes de fabrication usuelles« .

Le SNBI souhaite que l’élaboration de ce code soit menée en concertation avec toute la filière ainsi que la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, afin de décrire les différents styles de bière et leur mode de fabrication. Il s’agira de de mieux encadrer les pratiques, favoriser les fabrications traditionnelles et innovantes, répondre aux problématiques de dénominations de certaines bières, éclairer et éduquer les consommateurs sur les produits qu’ils achètent et aider les inspecteurs de la DGCCRF dans leur mission de terrain.

Le Syndicat précise également que « la rédaction de ce guide des usages devra se faire en lien avec les biérologues français motivés par ce travail de valorisation de notre profession. Nous en avons sollicité certains qui nous ont d’ores et déjà donné leur accord avec beaucoup d’enthousiasme ». Par ailleurs la Fédération Nationale des Associations Brassicoles, qui regroupe douze associations, a immédiatement souhaité s’associer à l’élaboration de ce code, car « leur bonne connaissance du terrain et des consommateurs pourrait enrichir la réflexion que vous proposez de mener » a précisé son président Benoît Taveneaux dans sa proposition au SNBI.

1 Commentaire

  1. PHILIPPE GAILLIARDOT

    OUI CELA DEVIENT URGENT EN EFFET

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.