« Le goût de la bière fermière »

Avec son nouveau livre, le Québécois Martin Thibault nous invite à un grand voyage, concernant tout autant les origines de la bière que ses versions les plus récentes. Il commence par faire le distinguo entre les bières élaborées dans les exploitations agricoles à partir des ingrédients cultivés sur place et celles revendiquant des goûts « fermiers », c’est-à-dire aux arômes de paille, de foin, voire de fruits sauvages… mais qui sont élaborées de façon très moderne. Et puis, il nous emmène aussi bien dans les pays baltes et la Scandinavie qu’au Pérou ou dans les Flandres, et bien sûr au Québec, à la rencontre des dernières bières authentiquement fermières.

Car Martin Thibault est un homme de terrain, un globe-trotter qui appuie ses démonstrations sur de multiples rencontres brassicoles tout autant passionnantes que les bières elles-mêmes. Et il n’hésite pas à remettre à plat bien des idées reçues sur les Saison, les bières acides, les Farmhouse ales très en vogue outre-Atlantique, ou l’attrait pour les brettanomyces prétendument sauvages qui sont en fait totalement captives chez les producteurs de levures. Co-auteur du remarquable « Les saveurs gastronomiques de la bière« , il sait en outre fort bien décrire les bières qu’il a rencontrées dans ses voyages. De quoi rendre plus humbles bien des dégustateurs patentés… à commencer par moi !

Riche en anecdotes et en personnages savoureux, ce livre n’est jamais ardu, malgré les explications parfois très techniques sur les levures. A ne manquer non plus les textes de plusieurs spécialistes reconnus, comme Yvan de Baets, de la brasserie de la Senne, à Bruxelles. Le tout se déguste avec attention… comme une vraie bière fermière.

Le goût de la bière fermière, 280 pages, aux éditions Druide (28 €).

1 Commentaire

  1. Vexin

    A quand un livre sur les bières fermières françaises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.