Dans la cuisine de Richement Bière

En deux jours et quatre services, ce sont environ 900 repas qui ont été confectionnés par l’équipe de la cuisine de Richement Bière, composée uniquement de bénévoles. Au menu, immuable depuis plusieurs éditions du salon de Richemont, choucroute garnie, lasagnes au boeuf ou au saumon, assiette de charcuteries, sans oublier les fromages et les desserts. Le tout est servi avec compétence et rapidité dans les deux salles à manger qui ne désemplissent pas.

Yann Florio, le chef qui orchestre le bon déroulement des opérations, est un enfant de Richemont, son père ayant été un des fondateurs du salon, il y a 22 ans. Et dès l’âge de 16 ans, il travaillait déjà comme bénévole… Ensuite, ce fut l’école hôtelière d’Ottange, avant que Yann entame un parcours de cuisinier d’abord en Alsace et au Luxembourg, puis à Londres ! Au bout de quatre ans, il s’installe à son compte, créant une société de restauration-traiteur pour les grandes entreprises et l’événementiel. Âgé de trente ans, il s’est présenté au concours MasterChef UK, en décembre dernier, où il a terminé finaliste, faisant de lui le premier cuisinier français à avoir atteint ce niveau dans une compétition où les Britanniques règnent en maître. Mais ce superbe résultat ne l’a pas empêché de revenir dans son village natal pour la nouvelle édition de Richement Bière, les 18 e 19 janvier dernier…

Yann Florio, au centre, entouré par l’équipe de cuisine du salon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.