Quand Leffe piétine son héritage

Avec le lancement de « La Légère », AB-InBev poursuit avec acharnement la dégradation des valeurs essentielles d’Abbaye de Leffe, sa marque-phare en France. Car cette « nouveauté » est élaborée en fermentation basse, rien de moins ! Titrant 5 % d’alc.vol., il s’agit bien d’une lager,  dont « le goût , bien que gardant la signature Leffe, est plus léger en bouche, frais, doux et rafraîchissant« , précise sans rire Thomas Boucheron, responsable marketing Leffe France, à notre confrère du web, Business & Marchés. C’est vraiment incroyable de la part d’une marque qui a créé ex-nihilo le style bière d’abbaye dans les années 50, en s’appuyant justement sur la puissance aromatique de la fermentation haute pour élaborer une bière robuste et bien charpentée.

Cette création s’appuie, bien entendu, sur de « solides » études marketing estimant que les jeunes consommateurs préféreraient boire des bières moins alcoolisées… Comme s’ils n’avaient pas le choix d’autres bières, ne serait-ce que  dans la gamme du groupe. Certes, après avoir savamment dégradé la fine amertume de la Stella Artois primitive, puis n’avoir jamais su développer la Jupiler comme cette vraie pils le méritait, AB-InBev ne réussit pas à promouvoir toutes les marques de lager dont elle dispose en tant que premier groupe brassicole mondial.

Après la Leffe sans alcool (chroniquée ici-même il y a quelques jours), affichant un effarant taux de sucre soutenant une lourdeur en bouche vraiment peu agréable, le groupe réitère donc sans vergogne son travail de sape. Je n’ai pas goûté cette dernière « création » et, franchement, je n’en ai pas la moindre envie.

2 Commentaires

  1. Gauger

    Il n’y rien de bon à attendre de ces grands groupes brassicoles.
    Sinon un maximum de dividendes pour les actionnaires.

    Répondre
    1. Webmaster BiereDelos (Auteur de l'article)

      Sauf que l’action AB-InBev a perdu la moitié de sa valeur depuis le début de la semaine. J’ai envie de dire : Bien fait !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.