… Et toujours pas de ministre de la bière !!!

Un nouveau gouvernement a été formé hier et, une fois de plus, il n’y a aucun ministre en charge de la bière, pas même de ministre délégué. Et il n’y a guère d’espoir qu’un secrétaire d’Etat soit prochainement nommé pour s’occuper de cette boisson qui nous est si chère, et qui est consommée, voire appréciée par une grande majorité de Français. Cela confine au scandale, vous ne trouvez pas ? Il ne manque pourtant pas de personnes compétentes pour s’en occuper, que ce soit parmi les brasseurs, leurs représentants syndicaux, voire quelques éminents biérologues… et je ne nomme personne ! D’autant que la brasserie française est aujourd’hui en pleine expansion, en espérant que les dégâts causés par le Covid restent finalement limités.

Bien entendu, je plaisante, et personne ne souhaite vraiment l’existence d’un tel ministère. Les brasseurs savent fort bien s’occuper de leurs affaires et n’ont pas besoin d’une administration pour développer leur activité et sans cesse innover dans leurs créations.

Mais se pose tout de même la question du rattachement de la brasserie à une administration spécifique. Autrefois (avant l’essor des artisans), elle relevait du ministère de l’Industrie (ou son équivalent). Et puis, on l’a plutôt rapproché de celui de l’Agriculture… encore que la production de la bière n’a pas grand chose à voir avec la culture des plantes ou l’élevage des animaux. Et si on place la brasserie dans le giron de l’administration en charge des artisans, cela plaira sans doute au SNBI, mais nettement moins aux groupes industriels qui représentent l’essentiel de la production brassicole.

Après tout, la brasserie française a-t-elle vraiment besoin d’un ministère de tutelle pour prospérer ? Ce qui ne m’empêchera de trinquer à la santé de ce nouveau gouvernement, en espérant que M. Castex pensera à organiser une « bière d’honneur » pour célébrer son intronisation.

1 Commentaire

  1. Olivier

    la « nouvelle » ministre de la culture aime la bière je crois…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.