Mélusine et Parisis s’allient

Les brasseries Mélusine (Vendée) et Parisis (Essonne) ont annoncé leur alliance au sein d’une entité baptisée NewBeers, consistant surtout en la mise en commun de leurs forces de vente. Selon le communiqué, « les brasseries s’unissent tout en restant indépendantes (…) et garderont chacune leur identité, tant au niveau humain qu’en terme de production (recettes, outils de production). Il en sera de même pour leur structure, leur stratégie, leur portefeuille de clients et leur autonomie ».

Laurent Boiteau (Mélusine) et Jonathan Abergel (Parisis) annoncent par ailleurs qu’ils prévoient de construire une nouvelle brasserie dans l’Essonne. Car le site originel de Parisis, à Epinay-sous-Sénart, est devenu trop exigüe alors que la production de la brasserie a atteint les 4 000 hl l’an dernier.

Les deux entreprises partagent les mêmes valeurs d’indépendance, et leurs dirigeants sont des membres importants du SNBi (Syndicat National des Brasseurs Indépendants).

Par ailleurs, Eric Esnault, l’un des fondateurs de Parisis, quitte l’entreprise pour se consacrer à la distillation, après avoir cédé ses parts à NewBrews ; la brasserie étant maintenant propriété de trois associés : Jonathan Abergel, Maxime Tremblier et Samuel Jeanne.

Jonathan Abergel et Laurent Boiteau, avec Maxime Tremblier et Samuel Jeanne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.