Concours Talent Biérologie

Charly Roux, vainqueur du concours.

Hier s’est déroulée la finale du concours Talents Biérologie, le 15ème du nom, mais organisé pour la première fois par Brasseurs de France, qui a pris la relève d’Heineken France. Le vainqueur en est Charly Roux, élève en mention complémentaire sommellerie au lycée hôtelier international de Lille, devançant Laureen Agaesse (lycée hôtelier Bonneveine de Marseille) et Quentin Lucas-Hebrard (CEFPPA Adrien Zeller d’Illkirch-Graffenstaden. Parrainé par Philippe Faure-Brac, président de l’Union Française de la Sommellerie, cette finale nationale a réuni huit candidats venus de toute la France, sélectionnés après différentes épreuves concernant la bière.

Avec l’irruption de la pandémie, l’organisation de ce concours n’a pas été une mince affaire, connaissant beaucoup de retards, puisque la finale devait normalement se tenir en mai dernier. Mais ce concours intéresse beaucoup les élèves des lycées hôteliers, puisque les demi-finalistes sélectionnés en début d’année ont tous tenu à être présent pour la finale nationale, alors que, pour certains d’entre eux, les études sont terminées et ont déjà commencé à travailler dans les métiers de l’hôtellerie-restauration.

Les trois lauréats, avec leurs professeurs et les organisateurs du concours.

Plusieurs épreuves les attendaient au siège de Brasseurs de France : questionnaire écrit sur la bière, association bières et mets, analyse sensorielle de deux bières, service de la bière à la pression et en bouteille et réalisation d’un cocktail à la bière, le tout devant un jury composé de professionnels de la filière brassicole et du secteur de la restauration, présidé par Hervé Marziou.

L’organisation du concours par Brasseurs de France a notamment permis de faire connaître davantage de bières aux élèves des lycées hôteliers que dans les précédentes éditions. Ainsi, ils devaient s’intéresser à onze bières différentes élaborées par des brasseries de toute taille (de Kronenbourg à Mascaret) et, lors des demi-finales, ils ont pu visiter des brasseries artisanales de leur région. De quoi, pour ces futurs professionnels de la restauration, avoir une idée plus précise de la diversité actuelle des bières françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.