Avec sa Légère, Leffe exagère…

La dernière création d’Abbaye de Leffe confirme à quel point un gros brasseur industriel comme AB-InBev se moque totalement de son patrimoine comme des consommateurs qui le suivent pourtant depuis des décennies. Baptisée « La Légère » et titrant 5 % d’alc.vol., cette blonde est en effet élaborée en fermentation basse, alors, que depuis toujours, les bières dites d’abbaye le sont en fermentation haute. A commencer par la Leffe d’origine, et qui a d’ailleurs créé le style « bière d’abbaye » dans les années 50. Un véritable renoncement dont on se demande bien sur quoi il repose. Si c’est par souci d’économie, la radinerie du leader mondial de la production brassicole atteint alors des sommets…

A la dégustation, aucune surprise à attendre… hélas ! Peu de nez, un goût plutôt fade, à peine malté, sans guère d’amertume, et une finale sur des notes métalliques qui ne donnent surtout pas envie d’en ouvrir une autre. Bref, une lager insipide qu’on oublie aussi vite qu’on l’a avalée. Et en plus, elle est conditionnée en bouteille de 25 cl, un format de plus en plus obsolète.

Une telle création ne mériterait même pas que j’en parle, sauf que, depuis son lancement, La Légère est en tête des ventes de nouveautés dans le secteur des boissons. En effet, selon le magazine Rayon Boissons, c’est même la première référence en terme de chiffre d’affaires réalisé après trois mois de lancement, toutes catégories confondues, soit 1,763 million d’euros ! On aurait pu croire, ces dernières années, que le goût des consommateurs français s’était amélioré avec l’essor des bières artisanales et des styles comme les IPA ou les stouts. Manifestement, il y a encore du chemin à faire !

1 Commentaire

  1. Jeanber

    peut être simplement parce qu’elle s’appelle Leffe, utiliser la marque et « légère » n’est rien d’autre qu’une opération marketing.
    j’adhère toutefois au fait que ce faisant, Leffe a certainement beaucoup à perdre pour l’avenir !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.