Des bières pour des ours

B7&1MORE : le nom incompréhensible de cette nouvelle marque de bières s’explique ainsi. La lettre « B » veut dire « bear », soit ours en anglais, mais aussi bière… Le chiffre 7 est celui du nombre d’espèces d’ours existant dans le monde, avec une supplémentaire, le panda, le seul à être végétarien. Il y a donc sept bières dans cette gamme, plus une huitième éphémère.

La gamme des sept bières B7.

A l’origine de cette dénomination peu commune, se trouve Alain Stangret. Dirigeant d’une agence de marketing, il est passionné de produits traditionnels, et tout particulièrement de bières artisanales, dont il élabore lui-même les recettes. Il aime aussi beaucoup la montagne et l’un de ses habitants ancestraux, l’ours brun en voie de disparition. Mais, plutôt que de s’installer brasseur, Alain Stangret décide de confier la production de ses bières à Nicolas Sanchez, de la brasserie Loro créée en 2012 près de Dijon.

A base uniquement de matières premières françaises, la gamme est déclinée de façon assez classique. Si l’IPA (appelée India Beer) est de bonne facture avec une solide amertume aux notes résineuses, la Black Bear a une dominante torréfiée devenant âcre en fin de bouche, très sèche et sans rondeur. Les autres sont plus banales : la blonde (Grizzly Bear) est correcte, sans plus ; la bière de blé (Polar Bear) offre une dominante acidulée sur les agrumes, avec une finale astringente et plutôt âcre ; la brune (Brown Bear) aux notes de caramel et de cacao est plutôt aqueuse et manque de corps ; l’ambrée/rouge (Sun Bear) est bien miellée sans être trop sucrée, avec une persistance caramélisée. Quant à la rouge (Spectacled Bear, du nom de l’ours à lunettes), elle est peu fruitée… malgré les six fruits rouges annoncés dans sa composition et le miel n’est pratiquement pas perceptible.

Chaque étiquette porte une tête d’ours, « costumée » selon le type de bière qu’elle représente. Dommage que la tête choisie, montrant ses crocs de façon agressive, soit tout sauf sympathique…

Pour témoigner concrètement son soutien à la protection des ours, la marque reverse 1 euro sur chaque carton de 12 bouteilles acheté, et un centime sur chaque bouteille vendue à l’association Ferrus, qui agit pour la défense et la sauvegarde des grands prédateurs (ours, loup, lynx).

5 Commentaires

  1. Lemaire

    Bonjour Gilbert

    Merci pour cette info.
    Où peut on les trouver.
    Jacques Lemaire

    Répondre
    1. Webmaster BiereDelos (Auteur de l'article)

      Ils font de la vente en ligne sur leur site http://www.b7and1more.com, et on doit déjà les trouver dans la région de Dijon, où se trouve la brasserie qui les produit.

      Répondre
      1. Lemaire

        Merci Gilbert. Jacques

        Répondre
  2. Thierry M.

    j’ai commandé il y a 3 semaines et toujours rien….
    J’enverrai mon centime à l’asso direct

    Répondre
  3. Jeremy

    Hello tout le monde ! J’ai commandé et personnellement j’ai adoré, surtout la IPA que je recommande fortement pour tout les amateurs de bière

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.