Mirage 2000 : une bière vraiment Sauvage(s)

La dernière-née de la gamme Sauvages de Gallia a pour originalité de partir d’abricots fumés aux ceps de vigne qui vont être ensuite incorporés dans une bière. Le tout va vieillir pendant huit mois en barriques de vin. Au final, une bière orangée titrant 12,4° sans guère de mousse qui, dès le nez, développe une forte acidité accompagnées de notes fruitées mais aussi vineuses.

En bouche, l’acidité est aussi forte qu’au nez, avec un caractère vraiment oxydatif. Bref, il faut aimer… ce qui n’est pas trop mon cas car je trouve que cela devient vraiment désagréable. Et je n’ai guère ressenti le fumé des ceps de vigne. Mais les amateurs de bières acides et oxydées devraient être aux anges…

Démarrée depuis deux ans par la brasserie Gallia dans son site de Pantin, la gamme Sauvages, qui est maintenant commercialisée depuis janvier, fait appel à plusieurs techniques encore rares dans le monde de la bière, même artisanale. Plusieurs bières sont le résultat d’assemblages de moûts de bière et de vins qui fermentent ensemble, avant d’être maturées en fûts ou même en amphores de grès. Ou c’est l’Imperial Berliner Weisse de Gallia qui mature avec des myrtilles ou des raisins rouges avant assemblage, ou la même Weisse qui séjourne un an dans une barrique de vin ayant contenu du rhum jamaïcain, avec ajouts réguliers de sirop d’érable. Et il y a encore d’autres techniques innovantes à découvrir. On le voit, l’inventivité du brasseur Rémy Maurin semble sans limites, tout en essayant d’aboutir à des bières de bonne buvabilité… ce qui n’est pas toujours le cas pour mon palais !

Précisons que l’arrivée d’Heineken dans le capital de Gallia n’a rien changé à ce programme d’expérimentations, et va même l’accélérer, car avec la mise en service prochaine du nouveau site de Sucy-en-Brie, Rémy Maurin va disposer d’encore plus de place pour ses fûts de maturation.

PS : Un reportage complet sur la gamme Sauvages sera publié dans le prochain numéro de Bière Magazine, paraissant début avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.