Fischer réinvente la consigne en Alsace

Les deux références de Fischer en version consignée.

Alors que la marque fête son 200ème anniversaire, Fischer met en place un système de bouteilles consignées pour ses références Blonde et Ambrée Doreleï. Il concerne 150 points de vente en grande distribution situés en Alsace. Là, le consommateur aura le choix entre le modèle standard de 65 cl à bouchon mécanique, non réutilisable, et la bouteille de même contenance mais réalisée dans un verre plus épais et donc plus solide. Elle est consignée, pour un montant de 20 à 55 centimes d’euro selon les enseignes, que le consommateur récupérera en la ramenant (une fois vidée…) au magasin où il l’a achetée. Là, il n’aura qu’à la déposer dans une des machines de collecte multimarques qui existent dans la plupart des enseignes en Alsace pour récupérer sa consigne.

Ensuite, les bouteilles récupérées sont acheminées à la brasserie de Schiltigheim par un prestataire, où elles seront lavées et remplies à nouveau. A partir de quatre rotations, l’impact carbone à l’hectolitre d’une bouteille de bière est réduit de 60 % par rapport à une bouteille non consignée, selon une analyse réalisée par EcoAct en 2020 pour Fischer. Ce dispositif, qui s’inscrit dans la mise en place de l’économie circulaire définie par les pouvoirs publics il y a un an, bénéficie du soutien de Citeo (société spécialisée dans le recyclage) et de l’ADEME (agence de la transition écologique).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.