En piste pour la Brozeur 2

Nicolas Rosa, frère Olivier, Mathieu Lesenne, Frédéric Eloy, frère Christian et frère Matthieu réunis dans la salle de brassage de l’abbaye de Saint-Wandrille.

Les brasseries de Saint-Wandrille et du Pays Flamand se sont retrouvées comme prévu le vendredi 8 avril à l’abbaye normande pour l’élaboration de leur bière collaborative Brozeur, la première version ayant été brassée dans le Nord à l’automne dernier. Il s’agit d’une bière de Noël, alors que celle du mois d’avril sera disponible en juin, pour la St-Jean Baptiste. « Une bière de Noël d’été, en quelque sorte », s’amuse frère Matthieu, principal brasseur de l’abbaye, qui ne manque pas d’humour.

Dans une excellente ambiance marquée par une franche camaraderie, c’est la même recette qui a été utilisée. Avec les céréales (malts d’orge pale ale, munich et cara vienna ; seigle et blé malté), ont été mis en œuvre les houblons challenger à l’ébullition et chinook en houblonnage à cru, ainsi que deux épices, le poivre des Cîmes (en provenance du Vietnam) et les baies de genièvre. Cette recette avait été mise au point lors de multiples échanges entre les deux équipes de la brasserie qui se connaissent depuis six ans au moins, avant la mise en service de la brasserie de Saint-Wandrille, car les moines avaient fait un premier stage à Blaringhem (Pays Flamand) pour se former au brassage. Le tout par l’entremise de Nicolas Rosa, alors aux Malteries Soufflet, qui a beaucoup contribué en démarrage de la seule brasserie monacale de France.

Les deux Brozeurs seront-elles identiques ? Ce n’est pas sûr du tout, selon Frédéric Eloy, qui accompagnait Mathieu Lesenne (co-fondateur du Pays Flamand), car les cuves diffèrent un peu, et il y a aussi quelques tours de main propres à chacune des brasseries. Il faudra donc attendre la Saint-Jean pour faire la comparaison…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.