Déménagement créatif pour la brasserie Perle

Devant quitter ses locaux devenus bien étroits de la Plaine des Bouchers, la brasserie strasbourgeoise Perle a trouvé à s’installer sur un terrain vierge place de l’Abattoir, au nord de la capitale alsacienne. Mais Christian Artzner, son fondateur, qui ne fait jamais rien comme tout le monde, entend donner une triple dimension innovante à son projet. Car les six temps forts du chantier (le terrassement, le dallage, la charpente, la salle de brassage, les flux, et enfin, l’architecture) seront accompagnés par la sortie de bières exclusives et une mise en lumière successive des artisans et partenaires associés au chantier. Le tout devant ouvrir d’ici un an.

Terrassement, la bière Perle (Photo Pascal Bastien).

L’opération, baptisée « Une bière à l’édifice » a débuté le 1er avril avec la Terrassement, une NEIPA (6,6 %) doublement houblonnée à cru et riche d’arômes fruitées variées. Elle a été lancée sur le chantier en présence des équipes de la société Lingenheld, qui a effectué le terrassement d’un volume de 3 500 m3. Mais, plutôt que d’évacuer les rebuts de ce sol trop argileux pour supporter le poids des nouveaux bâtiments, il a été renforcé par deux camions de chaux qui a été mélangée par broyage au sol existant, avant que le tout soit nivelé. Ce qui a évité 350 rotations de camions, l’équivalent de 7 000 kilomètres de poids lourds. Un respect de l’environnement qui sera invisible une fois la brasserie construite, mais qui en dit long sur les intentions de Perle.

Le sol étant stabilisé au bout de trois mois d’attente, est venu le temps de creuser les fondations et d’installer le kilomètre de réseaux sous terre pour accueillir les flux d’eau potable, d’électricité, de gaz et d’évacuation. Les tuyaux seront en grès, une matière écologique, recyclable à 100% et dont les qualités physiques assurent une longévité exceptionnelle. Déjà, la manière dont Perle envisage de traiter les eaux pluviales est intégrée : un bassin d’infiltration permettra de stocker l’eau de pluie le temps de son infiltration « au plus proche de là où elle tombe. L’eau qui tombe sur la parcelle, reste sur la parcelle ». Lingenheld interviendra à nouveau à la fin du chantier pour installer les 1 600 m2 de voiries aménagées : le biergarten (qui sera arboré), le parking, ainsi que l’accès aux camions pour le bon fonctionnement de la brasserie.

A suivre, donc, d’autant que l’évolution du chantier sera suivie sur le nouveau site de la brasserie www.biere-perle.com et sur le réseau Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.