France Bière Challenge… made in Belgique une fois !

La 4ème édition de ce concours de bières françaises s’est finalement déroulé… à Bruxelles, en raison de la crise sanitaire, et avec une majorité de jurés belges ! Certes, ce n’est pas si étonnant que cela, vu que l’organisateur BeComev est basé en Belgique. Mais on pourrait se demander ce que des brasseurs belges penseraient d’un concours organisé à Paris autour de leurs bières avec des Français comme jurés !

Pour autant, les brasseurs français n’ont pas boudé l’événement, 511 bières ayant été inscrites contre 480 l’année dernière. 94 médailles ont été décernées, soit 22 en or, 37 en argent et 35 en bronze, pour un total de 63 brasseries récompensées. Plusieurs Trophées ont par ailleurs récompensées certaines bières, dont un attribué pour la première fois à un brasseur amateur.

Trois jurés lors du concours.

Parmi les lauréats, beaucoup de brasseries déjà bien connues pour la qualité de leurs bières, comme Ninkasi, Meteor, Mélusine, Abbaye de Vaucelles, Volcelest, Mont Blanc, Brasseurs de Lorraine, Pietra, Dremmwel (Brasserie de Bretagne), PVL, Gallia, Cap d’Ona, pour n’en citer que quelques-unes.

Par contre, deux médailles posent problème, celles attribuées aux bières Emile (Or) et René (Argent), toutes deux présentées par Brasseries Motte-Cordonnier. Or cette société, créée il y a deux ans par les héritiers de la célèbre famille de brasseurs installé à Armentières, ne dispose pas d’installations de brassage, faisant réaliser ses bières dans d’autres brasseries de la région. Pourtant, le règlement de France Bière Challenge stipule bien que « La compétition concerne exclusivement les bières produites en France, présentées par des brasseurs disposant de leurs installations sur le territoire national« . Alors, comment justifier ces deux médailles… ?

Les résultats complets du concours sont à lire sur le site https://francebierechallenge.fr/

1 Commentaire

  1. Maxime Prigent

    Ce n’est pas ça le « problème », bien sûr que les français sont de bons dégustateurs de bières. Mais organiser un concours de bières belges jugées par un panel de dégustateurs français. Je ne suis pas sûr n’ont plus que ça passe aussi limpidement qu’une Sacred Heart dans la gorge de nos amis belges !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.