AB-InBev innove en France

Evénement peu courant pour AB-InBev sur le marché français, le numéro 1 mondial de la bière a lancé ce printemps plusieurs bières inédites. Comme quoi il n’y a pas que Leffe et Hoegaarden dans son portefeuille.

La blonde Ginette (4,5°) arrive pour la première fois en France, ainsi qu’en Belgique et aux Pays-Bas. Se voulant avant tout rafraîchissante, elle est par ailleurs élaborée avec des ingrédients certifiés Bio. Très peu amère, elle est légèrement fruitée, et se veut consensuelle, c’est-à-dire ne déplaisant à personne. De quoi renforcer le segment des bières en –ette ?

Avec Victoria, c’est une bière forte dans la grande tradition belge que développe le groupe. Car elle titre tout de même 8,5 % d’alc.vol, grâce à une refermentation en bouteille en chambre chaude de trois à cinq semaines. Puissante sans être vraiment lourde, peu amère, elle est tout de même bien rafraîchissante. Son étiquette avec la date 1695 et la représentation de St Michel terrassant un dragon rappelle les heures noires de la destruction de Bruxelles par l’armée de Louis XIV… même si la statue représentant le saint qui se trouvait sur le beffroi de l’Hôtel de Ville (c’est aujourd’hui une copie) est bien plus ancienne, datant de 1455.

Est lancée également une nouvelle déclinaison de Leffe sans alcool, avec cette fois la version Ruby, aromatisée au jus de sureau et au citron. Enfin, la mexicaine Corona va être pour la première fois disponible à la pression, grâce à une colonne de tirage créée spécialement pour la circonstance : son corps transparent permet de voir la bière tourbillonner au moment du service, et elle est équipée d’un distributeur de citrons verts. 200 établissements en France seront équipés de cette colonne assez spectaculaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.