L’abbaye de Grimbergen retrouve sa brasserie

Plus de 200 ans après sa destruction par la Révolution française, l’abbaye de Grimbergen, en Belgique, dispose désormais de sa propre brasserie, située d’ailleurs à l’emplacement de l’ancienne. Ce projet, lancé il y a plus de trois ans avec l’appui de Carlsberg Group (détenteur des licences Grimbergen pour la France) est maintenant opérationnel, et les trois bières issues de la nouvelle brasserie ont été présentées officiellement en visio-conférence le jeudi 27 mai, suivie par plus de 400 spectateurs.

L’abbé Karel Stautemas et le brasseur Marc-Antoine Sochon.

Le père abbé Karel Stautemas, qui a d’ailleurs suivi une formation de brasseur, et le maître-brasseur Marc-Antoine Sochon (un Français de 28 ans) ont présenté leurs trois créations comme des innovations s’appuyant aussi bien sur les traditions brassicoles retrouvées dans la librairie de l’abbaye que sur des techniques à la pointe actuellement chez les brasseurs artisanaux. Il s’agit donc :

  • la Magnum Opus (« chef d’oeuvre » en latin) est élaborée dans le style « Brut » avec une levure utilisée pour le champagne, et houblonnée au nelson sauvin.
  • l’Ignis Quadruple (le « feu » en latin) est à base de malt fumé au bois de hêtre. Elle rappelle que l’abbaye a été incendiée plusieurs fois dans son histoire, mais qu’elle a toujours été reconstruite, à l’image du phénix qui est son symbole.
  • l’Astrum est une India Pale Ale fortement houblonnée au galaxy de Tasmanie. Elle rappelle que l’abbaye dispose d’un observatoire (installé au-dessus de la brasserie).
Les trois Grimbergen brassées à l’abbaye.

Avec cette nouvelle brasserie, la Grimbergen est maintenant élaborée dans trois sites différents, s’ajoutant à Obernai en France et à Alken dans le Limbourg belge, mais avec des déclinaisons bien différentes d’une brasserie à l’autre. La brasserie de l’abbaye travaille déjà sur de nouveaux projets de bière, comme des sours, des bières élevées en barriques ou encore à base de gruit, cet assemblage de plantes et d’épices remontant au Moyen Age.

Le bâtiment abritant la brasserie dans l’abbaye de Grimbergen.

1 Commentaire

  1. Maxime Prigent

    Vraiment hâte de les découvrir et donc de voir si ce qui est annoncé sur le papier se retrouve en dégustation ! Notamment pour la bière fumée.

    Content de voir qu’une brasserie « industrielle » pioche dans ce que font les brasserie « artisanales ». Ça permettra de faire découvrir d’autres choses aux consommateurs de bières qui, pour la plupart, restent fidèles aux trois grands.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.