1er concours du meilleur apprenti brasseur

Lossemy Dombia, à la brasserie de la Plaine à Marseille.

Dans le cadre des Trophées des Rabelais des Jeunes Talents, a été remis pour la première fois le prix du meilleur apprenti brasseur à Lossemy Doumbia, qui travaille à la brasserie de La Plaine à Marseille. La cérémonie s’est déroulée le 12 janvier au Palais de l’Élysée, en présence d’Emmanuel Macron, à l’initiative de la Confédération Générale de l’Alimentation de Détail (CGAD) qui organise ce concours depuis 2012. Il vise à récompenser de jeunes professionnels en apprentissage dans différents métiers : boucher, boulanger, caviste, charcutier-traiteur, chocolatier, cuisinier-serveur, épicier, crémier-fromager, glacier, pâtissier, poissonnier, primeur… et maintenant brasseur.

Le SNBI, membre de la CGAD, a lancé en juin 2020 un appel à candidatures auprès de ses adhérents afin que les apprentis brasseurs puissent également être mis à l’honneur. Toutefois, les contraintes résultant de la pandémie ont limité singulièrement l’organisation de cette première édition. Une dizaine de candidats se sont effectivement faits connaître, qui, pour participer, ont eu à présenter leur CV en vidéo, présentant leur engagement ainsi que les compétences acquises lors de leur formation. Mais, pour la prochaine édition de ce concours (en principe prévue pour cette année), de nouvelles modalités sont en cours d’élaboration par les organisateurs.

Originaire de Côte d’Ivoire et arrivé en France en 2017, Lossemy Doumbia est entré à la brasserie de la Plaine en 2018 pour s’initier à la logistique, mais, très vite, il s’est intéressé puis passionné pour l’élaboration de la bière : « On part d’un grain et ça devient une boisson, c’est comme élever un enfant« , a-t-il notamment déclaré à nos confrères du site Le Grand Pastis. Sous la conduite de Sylvain Perrot et Salem Haji, les co-dirigeants de la brasserie marseillaise, Lossemy Doumbia a progressivement découvert tous les stades de l’élaboration de la bière. L’entreprise compte actuellement sept salariés et quatre jeunes en alternance, car, pour ses dirigeants, la formation des apprentis est une valeur essentielle de leur profession.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.