Mélusine Impériale !

Pour cette nouvelle création de la brasserie vendéenne, le brasseur s’est donné les moyens pour élaborer un impérial stout, car il a utilisé 3,3 tonnes de malt pour un brassin de 6 000 litres, avec double empâtage. Appelée l’IRSS, soit Imperial Russian Super Stout, cette bière noire opaque titre 9,5 %. A la dégustation, si l’alcool est bien présent au nez, il se sent nettement moins en bouche, qui est surtout onctueuse, voire légèrement liquoreuse. Le corps est – d’une façon un peu surprenante – franchement doux, avec un peu de torréfié et surtout des notes de fruits rouges qui lui apporte une tonalité plutôt acidulée. Et la persistance est sur le liquoreux et la douceur.

Pour aller jusqu’au bout de sa démarche, l’étiquette est réalisée dans les rouges et noirs qui rappellent l’URSS d’antan, avec un poing dressé brandissant non pas une faucille ou un marteau, mais bien sûr un décapsuleur. Je l’aurais aimé un peu plus puissante et plus torréfiée, mais je la reprendrais avec plaisir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.