Heineken Silver et autres nouveautés

Pour ce printemps 2022, Heineken France met en vente quatre nouvelles bières, dont la plus inattendue est sans doute la Heineken Silver. Car en près de 150 d’existence, la brasserie néerlandaise n’avait jamais proposé sur le marché français d’autre référence que sa lager blonde… si on excepte bien sûr la sans alcool O.0°. Et si a existé une Heineken Brune, la Tarwebok, elle n’a jamais été disponible en France.

Titrant 4 % d’alc.vol., cette Silver est à base des mêmes ingrédients que sa sœur aînée, affichant toutefois un degré d’amertume plus bas : 10 IBU contre 19. Son originalité principale réside dans un procédé de maturation à – 1°C, « qui lui confère une rafraîchissement incomparable et ce goût unique et accessible à tous les palais« , selon le maître brasseur Willem van Waesberghe. A la dégustation, cette blonde claire et plutôt pétillante, à la mousse blanche très fine, présente un nez plutôt malté et, en bouche, la fraîcheur domine sur un corps mince, légèrement acidulé, et sans aucune lourdeur. Plutôt désaltérante, elle ne présente guère de persistance. Preuve de l’importance de cette création pour le groupe Heineken, la Silver va être lancée dans 15 pays d’Europe simultanément.

Deux autres « nouveautés » le sont tout de même un peu moins… Il s’agit d’une nouvelle déclinaison de Desperados Virgin, baptisée Fresh Berry. Cette sans alcool associe des arômes de framboise à des notes de citron vert. De couleur rubis intense, elle présente un nez très acidulé, comme la bouche, mais qui elle est tout autant sucrée qu’acide. Il faut dire qu’avec 6 grammes de sucre pour 100 ml, c’est bien plus une limonade qu’une vraie bière.

Affligem 0.0° poursuit sa déclinaison avec cette fois la Blanche, à la mousse blanche très fine surmontant une bière d’un jaune pâle presque blanc. Le nez, bien acidulé, est marqué par les agrumes, entre citron et zeste d’orange. En bouche, c’est frais et très désaltérant, mais sans beaucoup de persistance. Probablement une des bières sans alcool les plus buvables actuellement, du moins pour celles d’origine belge.

Enfin, bénéficiant du groupe Heineken pour son lancement, Gallia lance la Champ Libre, une lager blonde non filtrée, à base de malts d’orge et de seigle. Fièrement, elle proclame les origines françaises de ses ingrédients, y compris pour les houblons, l’aramis et l’elixir alsaciens. Volontairement non filtrée (pour faire « craft »…), elle offre au nez une dominante céréalière, avec un accent levuré qui lui donne une allure rurale, voire paysanne. En bouche, elle est plus classique, avec toutefois un peu de sécheresse amenée par le seigle. Avec ses notes d’agrumes et une très légère amertume, c’est une bière bien rafraichissante pour l’été, avec une belle « buvabilité » comme dirait son brasseur Rémy Maurin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.